Tribune AER Septembre 2019

La tribune des élus de l’opposition municipale revient sur les derniers dossiers de la ville : abattage des tilleuls, procès contre l’interco, règles d’urbanisation menaçant nos rues pavillonnaires...

Un été bien rempli pour les élus de la ville !

Le risque de la bétonisation soulevé par les seuls élus AER

Mi-juillet, l’enquête publique du PLU intercommunal se clôturait. Alors que beaucoup d’élus (et de futurs candidats !) se plaignent de l’urbanisation de la ville, ils avaient là une belle occasion de s’exprimer. Pourtant, seuls les élus AER ont envoyé leur contribution (27 pages) pour Andrésy, soulevant notamment le danger des « bandes de constructibilité » qui risquent de transformer nos rues en faubourgs.

 L’abattage des tilleuls centenaires en catimini

Fin juillet, alors qu’Andrésy subissait une forte canicule, MM. Ribault et Faist décidaient en catimini d’abattre une nouvelle rangée de tilleuls centenaires. Stupeur chez les habitants et les élus puisque la mairie s’était bien gardée de nous informer, ne souhaitant pas revivre la forte opposition des habitants aux 50 tilleuls déjà abattus en 2012. Pour leur défense, MM. Ribault et Faist ont rappelé que ce chantier était la reprise du projet « Axe majeur » de 2012 – projet qui prévoit l’abattage de tous les tilleuls jusqu’à l’église. Grandiose projet voté, à l’époque, par les anciens amis du maire, élus du groupe de Mme Muneret !

Andrésy et M. Faist : principaux opposants à l’interco

S’agissant du procès gagné par Andrésy sur l’interco, nous rejoignons la mairie sur le bien-fondé du dossier. Nous continuons à penser que MM. Ribault et Faist auraient dû régler ce problème AVANT l’intégration en négociant notre ticket d’entrée. Les élus AER ont demandé à M. Faist de s’engager à reverser le trop prélevé aux Andrésiens. Nous nous engageons à mettre tous les moyens pour améliorer les relations ville/Interco, qui se sont tant dégradées aujourd’hui qu’Andrésy est ostracisée en matière d’investissements.

 Destruction de notre patrimoine végétal historique, création d’îlots de chaleur, absence totale des élus aux réunions de la préfecture suite à la catastrophe écologique causée par l’incendie de l’usine du SIAAP, non-respect du droit fondamental des élus d’être informés des affaires de la commune… Sur ces dossiers, MM. Ribault et Faist auront réalisé un grand chelem cet été !

Portfolio