La municipalité lance la « phase 2 » du réaménagement du centre ville et coupe 21 tilleuls pour y mettre des voitures

Pendant qu’une grande partie des andrésiens est en vacances loin d’Andrésy, la municpalité et GPS&O viennent d’annoncer l’abattage des 21 tilleuls situés le long du marché côté route qui font une grande partie du patrimoine du centre ville, avec comme seul objectif de réaménager le stationnement et lancer la « seconde phase » du centre ville.

Les élus AER se mobilisent malgré la vacances pour obtenir des informations et tout faire pour que les arbres soient préservés.

Abattage des tilleuls du Marché Photo AER // Licence CC-BY-SA

Mardi 30 juillet 2019

Nous avons appelé la directrice des Travaux ce matin à 9h30 sur son portable qui sonnait dans le vide. Nous avons laissé un message en expliquant notre surprise de voir des arbres abattus pour y mettre des stationnements.

Nous avons indiqué notre volonté de trouver une autre solution et avons demandé à être rappelé.

A 11h l’abattage des arbres avait commencé et nous n’avions aucune réponse.

Une pétition a été mise en ligne contre l’abattage des arbres. Même si c’est déjà trop tard, vous pouvez la signer pour signifier votre désaccord avec cette façon d’aborder les choses.

Pétition sur Change.org : http://chng.it/sHfwRKphyy

Lundi 29 juillet 2019

Les andrésiens ont découvert avec stupeur les panneaux installés par la municipalité et la CU annonçant une période de travaux de 3 semaines à partir du 1er août.

L’objectif qui n’est pas explicité clairement sur le panneau GPS&O est de revoir le stationnement sur le boulevard Noël Marc. Ce projet avait été présenté sommairement en commission travaux (seul l’élu AER était présent comme 9 fois sur 10 depuis deux ans en commission travaux).

Il nous avait été expliqué que l’objectif était de libérer le trottoir côté maisons sur lequel les voitures ont le droit de stationner aujourd’hui des places étant créées sur la chaussée) et de décaler le stationnement des voitures côté marché en le faisant empiéter en partie sur le trottoir du marché.

Cela nous semblait plutôt aller dans le respect des besoins d’accessibilité et de facilité de circulation des piétions

Mais il n’a jamais été question de couper les tilleuls

Cette opération avait été présentée en commission comme un simple aménagement dans la liste des autres aménagements de voirie sur la ville.

Agir dans le dos des andrésiens

Or, voilà que la municipalité publie le 29 juillet 2019 un article sur son site annonçant discrètement le lancement de la seconde phase des travaux du centre ville.

On apprend ainsi de la bouche de M. Mazagol que pour mener à bien ce réaménagement et celui du stationnement il va falloir abattre les tilleuls car un tiers sont malades.

Dans le cadre des travaux de rénovation du boulevard Noël-Marc, la Communauté Urbaine GPSeO a fait réaliser une étude sanitaire concernant les tilleuls situés le long du marché couvert.

Les résultats ont révélé que plus d’un tiers des arbres présents – sur une trentaine au total – ont été classés comme « dangereux » du fait de leur état dégradé, causé par la présence de troncs creux.
 

Le prétexte des arbres malades avait été évoqué lors de la première phase d’aménagement du centre ville. Les photos prises des troncs d’arbres après l’abattage montraient des arbres majoritairement sains...

1/3 d’arbres malades, on les abat tous...

Dans un contexte de réchauffement climatique, cela ne pose aucun problème à l’agglomération, à ses services et à la mairie d’abattre vingt arbres sains parce que cela arrange le réaménagement.

On croit faire un cauchemar ! Non c’est la réalité. Ces gens là pensent que les voitures valent mieux que des arbres...

Même malades, ces arbres ne présentent aucun danger. Tout arbre planté depuis plus de 100 ans en zone urbaine, comme nos tilleuls, recèle une « maladie ». Ce n’est pas pour autant qu’ils sont dangereux ou nécessitent leur coupe. C’est en fait le prétexte de chaque aménageur pour faire table rase pour un nouvel aménagement urbain.

Mais au regard du diamètre important de nos tilleuls et de leur modeste hauteur, ils ne présentent absolument aucun risque. Preuve en est : encore cette année, la mairie acceptait que les décorations de Noël soient installées sur nos tilleuls « malades » ! 

Par contre, ils font partie de notre patrimoine historique et sont surtout le meilleur remède contre les îlots’ de chaleur.

Travailler ensemble à aménager Andrésy ?

Comme à leur habitude, ni la mairie ni l’agglomération n’ont demandé aux habitants ce qu’ils auraient voulu, comment ils voyaient cette suite d’aménagement ?

Nous aurions pu travailler ensemble, avoir de bonnes idées ?

Non, cette municipalité et cette aglomération ne savent pas faire autrement que de détruire pour reconstruire. Ils ne savent pas coconstruire, penser en demi-mesure et au-delà de leurs discours environnementaux démontrent par leurs actes qu’ils n’ont pas pris la mesure de l’importance du respect du vivant.

AER fait son possible pour empêcher l’abattage

Nous sommes extrêmement choqués de cet abattage qui n’a jamais été annoncé aux élus, particulièrement dans le contexte actuel du réchauffement du climat.

Au delà de notre colère, nous entamons dès mardi matin toutes les démarches possibles pour arrêter l’abattage des arbres et demander que soit étudié un aménagement qui les conservent au maximum.

Nous vous tiendrons informés sur cette page au fur et à mesure de notre travail.